Chers amis de Kamalpha

L’Équipe Kamalpha est heureuse de vous présenter un premier bilan de ses activités et vous remercie de votre intérêt et tient à remercier plus particulièrement les donateurs, car toute contribution financière ou autre sont grandement appréciées. Merci infiniment de votre générosité et merci pour votre soutien moral et beaux commentaires que vous nous écrivez sur les réseaux sociaux.

 

Les résultats concrets :

Depuis le 22 mai 2013, 603 femmes se sont inscrites

7 557 sessions de deux heures ont été complétées

20 632 leçons ont été faites

15 femmes ont complété la méthode dont 4 étaient complètement analphabètes.

Nous desservons les villages de Logofourousso, Belleville, Bobo-Dioulasso, Koumi et Lafiabougou.

 

Les histoires les plus spectaculaires :

Deux petites peuls ont acquis le droit de fréquenter tous les jours le centre d’alphabétisation.

Une jeune fille de 15 ans refuse de se marier parce qu’elle veut continuer ses études à Kamalpha.

Les femmes découvrent certains aspects biologiques comme l’apparence du spermatozoïde, l’embryon, le fœtus, le liquide amniotique et des vulves complètes avec leur clitoris et les lèvres vaginales. La majorité des femmes qui fréquente Kamalpha a été excisée.

Les femmes découvrent la Charte des droits de l’homme que nous avons renommée « de la personne » afin qu’elles se sentent concernées.

 

DSCN2031 - Copie - Copie DSCN1795 DSC 0162
 DSCN1798  DSC 0390  Salmata
DSCN1694 DSCN2398 Nanfatimata - Copie

Ceux qui sont venus nous aider en Afrique

M. Clément Desrochers

Mlle Caroline Mimeault

M. Mike Williamson

Mme Micheline Healy en 2011

 

Micheline - Copie   clément caro et mike  

Le bilan se doit de commencer en 2010

Le samedi 9 octobre 2010, 4 personnes prennent l’engagement de partir le projet d’une école en Afrique. ( Mme Denise Desrochers, M. Vital Gaudreault, M. Renald Bergeron et M. Yvon Bergeron)

Le lundi 11 octobre, c’est le début de la rédaction

et de l’informatisation de la méthode d’apprentissage de la lecture.

 

L’année 2011

Rédaction de la méthode d’apprentissage de la lecture

Informatisation de la méthode d’apprentissage de la lecture

Conception du logo

Conception de la première version du site Internet

Le nom de Kamalpha est choisi pour désigner le projet Kama parce que c’est l’ancien nom de l’Afrique avant la colonisation et alpha pour alphabétisation. Les deux sont liés en enlevant un a au centre.

Projet pilote d’alphabétisation de juillet et août auprès de 117 femmes et filles.

 

logo Page 16 haut gauche - Copie page 1  

L’année 2012

Collecte de livres

Achat du matériel informatique

Obtention du Récépissé pour l’Association Kamalpha et publication dans le journal de souche

Obtention du IFU (numéro d’Identification Fiscale Unique)

Conception du site Internet en français et en anglais

Recherches pour inclure les cours de Khan Academy sur nos ordinateurs

Traduction de la méthode en anglais et en djoula

Création du dictionnaire pour les traductions

Création du module d’inscriptions des élèves

Développement de l’utilisation de la clé USB comme sac d’école.

 

001Femmes70 - Copie   Moto-taxi

 

L’année 2013

Inauguration en date du 8 mars 2013

Le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG) nous donne le statut d’ONG

Inscriptions des premières élèves

Ouverture d’un compte Facebook français et anglais

Ouverture officielle du Centre d’Alphabétisation le 22 mai 2013

Création de l’infolettre

Formation des stagiaires

Apprentissage des premiers jeux de logique

Conception du cahier de calligraphie

Conception de livrets de lecture Kamalpha en français et en djoula

Poursuite de la traduction de la méthode en anglais

L’arrivée du directeur adjoint et réattribution des rôles de l’équipe

Conception de fascicules d’information sur la sexualité

Poursuite du développement des 1 810 leçons d’apprentissage pour apprendre à lire et à écrire

Insertion de 1 843 jeux éducatifs dans les ordinateurs (mathématiques, science physique, chimie, biologie, musique, arts, etc.)

Insertion de 603 films sur l’ordinateur qui ont trait à l’éducation, aux arts et aux sciences, etc.

Recherches pour réaliser sur ordinateur la synthèse de la voix à partir des textes du logiciel d’alphabétisation

 

DSCN2305 - Copie DSCN2302 - Copie  Omu et Marie-Jeanne - Copie
     

Les visites officielles  que nous avons reçues au cours de l’année 2013 :

- .Lors de l’inauguration en date du 8 mars 2013, l'honorable Mme Ouattara, députée à l'Assemblée nationale, première adjointe du maire de Bobo-Dioulasso a recommandé aux femmes de fréquenter Kamalpha.

-. Lors de cette même journée, nous avons eu un discours du Haut-commissaire de la province du Houet, Madame Nandi Somé qui malgré un horaire très chargé en cette journée, était présente afin de démontrer l’importance d’accueillir Kamalpha à Bobo-Dioulasso.

-. Toujours en date du 8 mars 2013, M. Éric Ilboudo, chargé du programme de l'Alphabétisation au Ministère de la Promotion de la Femme à Ouagadougou a été impressionné du concept de Kamalpha.

-. Étaient présents lors de l’inauguration, deux délégués de l’association Nationale de la traduction de la bible et de l'Alphabétisation (ANTBA) qui nous a parrainée pour l’obtention du statut d’ONG

-. Étaient aussi présents lors de l’inauguration, les chefs des villages de Bobo-Dioulasso, d’Outila, de Banfora, d’Orodara et de Toma.

-. Le 26 juillet 2013, dans le cadre des suivis techniques et des évaluations des centres d’alphabétisation ainsi que le Service d’Appui à l’Encadrement et à la formation pédagogique et andragogique M. Thomas Traoré de la DPEBA (Directeur Provincial de l'Enseignement de Base et de l'Alphabétisation), a été fasciné de voir la grande variété d’exercices présentés sous forme de jeux, l’accès aux explications par le professeur du logiciel autant en djoula qu’en français et de la concentration des femmes affairées à faire leurs apprentissages.

-. Le 2 septembre 2013, le Directeur Général Régional de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi M. Moumine Sissao a été heureux de voir l’ampleur du projet Kamalpha et il a octroyé une aide financière pour les stagiaires.

-. Le 24 novembre 2013, le président de la Chambre des métiers et de l’artisanat du Burkina Faso CMA-BF, M. Jacques Anastase Sédogo, qui après une visite de Kamalpha aurait des vues pour alphabétiser ses apprenants qui souvent sont analphabètes et ne peuvent se présenter à l’examen afin d’obtenir leur qualification.

 

L’Équipe Kamalpha

Mme Denise Desrochers, directrice fondatrice

M. Vital Gaudreault, responsable informatique fondateur

M. Steve Lebeuf, directeur adjoint

M. Marco Pellerin, membre de Kamalpha

Mme Irène Daoust, assistante

Mme Nanfatimata Napoléon Ouattara, responsable des relations publiques

M. Philippe Béogo Arborel, assistant aux relations publiques

M. Michel Beluet, traduction anglaise

Mme Micheline Healy, assistante au développement

M. Rénald Bergeron, investisseur

M. Yvon Bergeron, investisseur

M. Drissa Barro, informaticien

Mme Nicole Bertrand, conseillère

Dr Gbédia Hortense Dodo, conseillère

Mme l'honorable députée Assita Ouattara, conseillère

M. Fidel Jacques Somé, assistant

 

  denise vital
Steve et Irène   marco

Les stagiaires

Mme Salmata Sanfo

Mme Élise Yaméogo

Mme Jacqueline Palm Hobi

Mme Madeleine Sanon Nedia

Mlle Marie-Jeanne Coulibaly

Mlle Ramatou Idiané

Mme Édith Ouédraogo

 DSCN2296 - Copie

Nous remercions ceux qui ne sont plus avec nous et qui nous ont aidés :

Mme Banémanie Mariame Traoré

Mme Adjara Goutonlgousse Souratié

Mme Asseta Toé

Mlle Awa Toé

Mlle Adèle Kiswindsida Bonkoundou

Mlle Delphine Windingoudi Bonkoundou

M. Banick Traoré

Mlle Awa Siritié et Mlle Salimata Souratié (lors du projet pilote de 2011)