Quoi de neuf

Les plus récentes nouvelles

Mémoire de fin de cycle de M. Richard Nanema

M. Richard Nanema

Soutenance pour l’obtention du diplôme

de l’ÉCOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION ET DE MAGISTRATURE (ENAM)

Ouagadougou, Burkina Faso, Afrique

DÉPARTEMENT GESTION DES SERVICES SOCIO-ÉCONOMIQUES ET HOSPITALIERS

Conseiller d’Intendance Scolaire et Universitaire

Mémoire

 CONTRIBUTION DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION AU DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES DES ÉLÈVES AU BURKINA FASO.

L’EXEMPLE DE LA FONDATION KAMALPHA

En date du lundi 16 septembre 2019.

Nous offrons nos plus vives félicitations à M. Richard Nanema pour son mémoire et sa soutenance!

Le Comité exécutif et toute l’équipe Kamalpha remercient M. Nanema pour ce mémoire.

Pour en savoir plus cliquez sur : MÉMOIRE

M. Richard Nanema

Jury :
Maître de Recherches en Sociologie, Ali SANGARE : Président
Chargé de Recherches en Sciences de l’éducation, Désiré N. POUSSOGHO : Directeur de mémoire
Inspecteur d’éducation de jeunes enfants, Abdoul Kader ZERBO : Membre

Message des fondateurs de Kamalpha 

Mme Denise Desrochers et M. Vital Gaudreault,     le 29 décmbre 2018

Nous profitons de l’occasion pour vous informer que nous sommes retournés vivre au Québec. Nous sommes très fiers de nos associés M. Bamba et M. Barro, qui assurent magistralement la poursuite du projet-pilote. Nous en profitons également pour féliciter et remercier tous les membres de l’équipe Kamalpha qui grâce à leur travail acharné ont permis de faire la preuve des avantages des formules mises de l’avant par Kamalpha. Avec eux, nous et toutes les personnes qui ont investi dans le projet sommes assurés de la pérennité de Kamalpha en Afrique.

Nous recherchons un partenaire

Le projet-pilote constitue la première étape mise de l’avant. Nous sommes maintenant à la recherche de partenaires pour :

Un : poursuivre la démarche de l’implantation des méthodes éducatives d’avant-gardes au Burkina Faso ainsi que dans tous les pays en développement.

Deux : offrir ces nouvelles méthodes d’enseignement à tous pays industrialisés qui sont à la recherche de nouvelles initiatives dans le but développer davantage leur environnement scolaire.

La rentrée des classes chez Kamalpha

Nous sommes au maximum de ce que les lieux peuvent nous permettre d’accueillir. En effet, 64 enfants se sont inscrits cette année chez Kamalpha. Comme vous le remarquerez sur les photos, le tout se fait dans la joie, et le bonheur de chacun se voit dans leurs yeux.

Kamalpha se défini comme « L’école du bonheur », car, c’est avec un soin particulier que nous mettons en place un environnement sobre, peut-être, mais dont l’atmosphère fourmille de petites attentions que le sourire du personnel diffuse sans restriction. La joie et le plaisir de pouvoir recevoir tous ces beaux enfants sont l’essence même dont se nourrissent la direction, les enseignantes et les assistantes.

Scolariser dans une ambiance où le bonheur prime avant tout, développe les qualités tant souhaitées qui font que les élèves se prennent en charge tout en apprenant dans le plaisir. Provenant pour la plupart de familles nécessiteuses, 42,5% de nos élèves sont en avance sur le cursus scolaire par rapport au régulier et près de 25% d’entre eux font quasiment deux années dans une. Kamalpha expérimente des façons de faire qui permettent à chaque enfant de se développer selon ses propres capacités tout en libérant le personnel de devoir donner les premiers enseignements, car ceux-ci sont donnés par les ordinateurs. Cette nouvelle façon d’enseigner rencontre le besoin inné des enfants d’assouvir leur envie de connaissance et d’accentuer leur responsabilité face à leur développement, permettant ainsi aux enseignants de s’occuper davantage du bien-être de chacun que de devoir mettre l’accent sur la discipline.

Kamalpha souhaite que toutes les écoles puissent un jour bénéficier des avantages que procure ce climat voué à l’apprentissage.

Vos parrainages ainsi que vos dons contribuent au financement de Kamalpha.

Merci de votre sollicitude.

Le comité exécutif

14 octobre 2019

L'équipe école

À gauche : Mme Safiatou Kassa, M. Dobao Sylvain Frédéric Lankoandé, Mme Halimatou Dite Nalatioa Souratié

Mme Mankonandi Iphigénie Baro/Bado, Mme Bibata Bamba M. Lassina Bamba et M.  Drissa Barro

Entrevue avec le magazine TIC MAGAZINE.BF

Le 9 juillet 2019 M. Bamba a été reçu en entrevue par le TIC MAGAZINE.

Vous pouvez retrouvez les questions et réponses de cette entrevue dans la section F.A.Q. sous le menu S.E.K.

Kamalpha remercie TIC Magazine de donner l’opportunité à notre Fondation d’apporter quelques informations sur son savoir-faire qui est unique sur le continent africain, et de susciter des appuis institutionnels du Ministère et d’autres institutions.

Voyez le contenu de l'entrevue :

F.A.Q.

 

Publications dans le magazine TIC MAGAZINE.BF

Le 24 juin 2019, Tic Magazine, un des sites francophones les plus populaires en Afrique, a réservé une place de choix pour le logo de Kamalpha qui mène à notre site Internet en plus de publier un article très révélateur sur la Fondation Kamalpha. Voici l'article :

 

Système éducatif Kamalpha :

l’école numérique

28 juin 2019

Les Technologies de l’information et de la communication révolutionnent le monde et les habitudes des populations. La numérisation de tous les secteurs et domaines d’activités est devenue une évidence. Au niveau de l’éducation, avec la fondation Kamalpha, c’est une nouvelle façon d’apprendre et d’enseigner qui voit le jour grâce au numérique.

Créée en 2010 à Bobo-Dioulasso, la fondation s’est donné pour objectif de booster l’indice de réussite des élèves et ceci en passant par le numérique. « Nous voulons que les ordinateurs soient des outils qui accompagnent l’enseignement », précise le Président de la fondation Kamalpha, Lassina Bamba. La fondation Kamalpha prône l’enseignement numérique. C’est une cinquantaine d’élèves de la classe de CP1 au CM2 qui expérimente ce système. Une fois installé sur l’ordinateur, téléphone portable ou tablette, le système permet à l’enfant d’apprendre à son rythme, sous la supervision de l’enseignant. En effet, la dictée n’est plus lue par l’enseignant, mais avec des écouteurs, chaque enfant écoute sa dictée et la saisie directement sur son écran ; l’enseignant n’a plus besoin de mettre un exercice au tableau, puisqu’en un clic chaque enfant a accès à l’exercice et le solutionne directement sur son écran.

Le Ministère de l’Éducation nationale a validé et attesté de l’authenticité de la numérisation du programme scolaire burkinabé par la fondation Kamalpha. Le système éducatif Kamalpha est composé de Kit avec les programmes du CP1 au CM2. Il existe également le Kit familial Kamalpha destiné aux élèves n’ayant pas accès aux écoles Kamalpha, ce qui leur permet d’apprendre une fois de retour de l’école. Les adultes qui veulent également se scolariser peuvent se procurer ce Kit. Dans le programme Kamalpha, il y a le système éducatif mais aussi les exercices de logiques qui permettent de faire travailler l’élève ; des jeux qui amènent les enfants à cultiver l’esprit de solidarité et d’entraide. Après l’apprentissage par ordinateur, l’enseignant soumet les élèves à une consolidation de cet apprentissage qui passe par les exercices.

En 2018 lors du salon des PME/ PMI à Ouagadougou, le système éducatif présenté par Kamalpha a émerveillé plus d’un, ce qui lui a valu le prix spécial de la meilleure innovation d’une grande portée, cela vient s’ajouter au prix du meilleur manager de PME reçu en 2016, à Bamako. Elle s’est donné pour mission de rendre l’enseignement numérique accessible à tous. À cet effet, elle compte introduire le système dans les 13 régions que compte le pays, avec des points de vente dans chaque région ; les produits Kamalpha sont disponibles sur le site de la fondation www.kamalpha.org.

Cérémonie de clôture de l’année scolaire 2018-2019

Kamalpha a encore organisé cette année une cérémonie de clôture de l’année scolaire 2018-2019 qui a eu lieu en date du samedi 15 juin 2019.

La cérémonie était placée sous le Parrainage du Directeur Régional de l’éducation Préscolaire Primaire et non Formelle des Haut-Bassins représenté par l’inspecteur, M. P. Évariste Yéhoun Inspecteur de l'enseignement du 1er degré.

M. P. Évariste Yéhoun, M. Lassina Bamba, Mme Safiatou Kassa et M. Drissa Barro

Plusieurs responsables de l’éducation nous ont honoré de leur présence dont l’Inspecteur en Chef de la Circonscription d’éducation de Base à Bobo II M. Siaka Koné, ainsi que des notables dont M. Distingué Paré conseiller municipal, dignitaires, et notabilités coutumières et religieuses.

Des discours ont été prononcés, quelques élèves ont fait des prestations en récitations, chants et performances aux cerceaux.

Fiers des résultats, les parents ont exprimé leur satisfaction quant à la lecture, l’utilisation de l’ordinateur et le calcul de leurs enfants.

La télévision RTB et TIC MAGAZINE.BF étaient aussi présents à l’événement.

Kamalpha tient à remercier toutes les personnes qui ont assisté à cet évènement.

Bonnes vacances à tous

 Prestation de Rachidou au cerceau

REMERCIEMENTS

Le Comité exécutif remercie spécialement Mme Saoudatou Kafando, directrice du Marketing, et M. Thomas Ouédraogo, directeur général du Tic magazine, pour les publications concernant Kamalpha.

M. Ouédraogo et Mme Kafando étaient présents à la cérémonie de clôture de l'année scolaire de Kamalpha 2018-2019.

De gauche à droite : Mme Saoudatou Kafando, M. Lassina Bamba, Mme Banémanie Traoré, Mme Nanfatimata Napoléon Ouattara, M. Daniel Karambiri Schillem, M. P. Évariste Yéhoun, M. Thomas Ouédraogo, M. Drissa Barro et les enfants Mohamed Kalid Neil Nama, Pengdwendé Abdoul Akim Ouédraogo, Rakiéta Ouédraogo et Amandine Zampaligré.

La 44e Assemblée générale ordinaire du SPONG

Le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG) a tenu sa 44e Assemblée Générale Ordinaire le jeudi 9 mai 2019 et Madame la présidente du Conseil d’administration, Mme Juliette Compaoré, a annoncé comme résolution, sur les actions qui seront menées par le collectif, la mise en route de la thématique Éducation aux autres actions sociales de plaidoyer.

Voici le propos de M. Bamba à cet effet.

Merci à Mme Roukiattou Ouédraogo, Chargée de communication et de plaidoyer et M. Lassina Bamba, Président coordonnateur de Kamalpha, d’avoir grandement contribué à cette réussite. Un élément capital pour Kamalpha.

Visite importante à Kamalpha

Dans le bureau de programmation

M. Drissa Barro explique un peu le logiciel utilisé pour suivre en temps réel, et ce même à distance chacun des enfants.

En date du 10 mai 2019, le Directeur Régional de l’éducation Préscolaire Primaire et non Formelle des Haut-Bassins M. Brahima Sanon et son équipe composée de M. Yéhoun P. Évariste Inspecteur de l'enseignement du 1er degré, Mme Constance Lomé inspectrice de l'enseignement du 1er degré, chef de service de l'éducation inclusive, éducation des filles et du genre, M. Jérôme Hien et M. Ibrahima Agbessi sont passés voir le fonctionnement de l'école le vendredi 10 mai 2019.

C'est avec grand plaisir que M. Drissa Barro, directeur de l'école et Mme Safiatou Kassa enseignante cheftaine les ont reçus.

Une classe de CE

Vous pouvez constater que malgré la présence de toute une équipe qui vient examiner les innovations de Kamalpha, les élèves sont toujours concentrés sur leurs tâches.

Les livrets

Le Directeur et ses inspecteurs portent une attention spéciale aux livrets conçus par Kamalpha.

Voyage au Sénégal et au Mali

M. Bamba se rend au Sénégal dans la ville de Dakar le mardi 16 avril 2019 au Salon International des Professionnels de l’Économie du numérique (SIPEN) sous la thématique de la transformation digitale, accélérateur de l’émergence africaine. La digitalisation apparaît comme étant un des leviers de croissance privilégiés pour les États africains et M. Bamba profite de l’occasion pour faire connaître le système Kamalpha comme étant un des principaux leviers en Éducation qui permettra d’accélérer l’émergence africaine. La SIPEN a accordé un temps de parole à M. Bamba.

Salon International des Professionnels de l’Économie du numérique (SIPEN)

Les gens de la délégation du Burkina Faso au stand

Nous sommes très heureux de l'accueil qui a été fait à M. Lassina Bamba Président-Coordinateur de Kamalpha par la délégation du Burkina Faso qui était présente au Salon International des Professionnels de l’Économie du numérique. Nous profitons de l"occasion pour féliciter la délégation du Burkina Faso pour leur présence à ce salon.

Le 22 avril M. Bamba est à Bamako au Mali pour rencontrer des directions d’école pour échanger sur le Système Éducatif Kamalpha. Il a aussi rencontré la direction de l’Institut Africain de Technologies et de Management (ITMA) une université qui veut donner une nouvelle vie à l’enseignement malien.

Pensée pour la paix

Pensée pour la paix

L’amour, le courage, la tolérance, l’espoir, la fraternité, l’avenir, la paix, la solidarité… autant de mots qui résonnent plus que jamais dans le cœur des Burkinabés alors que le terrorisme affecte chacune de ces valeurs. Le Burkina Faso traverse une période difficile d’où l’importance de couvrir le pays d’un vent d’amour et de paix.

Les élèves et le personnel de Kamalpha font régulièrement des pensées pour que le monde prenne le chemin de la paix, de l’amour et de la fraternité.

Ces courtes pensées sont des bouffées d’espoir, un regain de vie harmonieuse pour un monde meilleur.

Pensée pour la paix dans le monde

Espérons que la candeur de l'innocence et la pureté des enfants aideront à sauver la planète.