Une approche informatisée

Kamalpha a mis au point un outil technologique à la fine pointe pour assister les enseignants dans leur travail. Nous l'avons appelé « l’assistant-enseignant ». C’est un ordinateur dont le rôle est d’aider l’enseignant à enseigner tout le savoir possible, un outil qui vient compléter son expérience et l’utilisation des technologies modernes.

L’enseignant et ses assistants électroniques devront travailler en symbiose les uns avec les autres.

Cet ordinateur est le bras droit de l’enseignant.

 Le conseiller pédagogique M. Ki observe Kader à l'ordinateur.

 

L’élément majeur de l'utilisation d"une approche informatisée est que « l’élève est au cœur de sa scolarisation ». Elle lui permet de cheminer à son propre rythme sans être contraint par celui du groupe ou de l'enseignant et par le fait même, le responsabilise dans son propre apprentissage.

Le logiciel est très interactif et enseigne toutes les matières scolaires. Il offre également un suivi de l'apprentissage et de la réussite de chaque élève. C’est l’équivalent d’avoir son enseignant personnel.

Lorsqu’il s’agit de réussite scolaire, les notes des résultats scolaires sont presque toujours la première et seule chose à laquelle les parents et le système éducatif s’attardent.

À Kamalpha, il n’y a pas de moyenne de groupe et pas de rang quant au reste des élèves du groupe classe. L'emphase est mise sur les efforts. Ils sont grandement remarqués et encouragés, peu importe la vitesse de croisière de chacun.

 

Les notes

Quant à la note proprement dite, elle est là seulement pour signaler à l’assistante ou l’enseignante ce qu’il faut reprendre, ce qui n’est pas compris dans la matière étudiée. Elle indique seulement ce que l’élève a à travailler.

Les résultats

Les enfants du Burkina Faso font partie des enfants les plus démunis de la planète. Plusieurs de nos élèves vivent sans électricité et eau courante à la maison. Lorsqu’ils débutent leur cursus scolaire, il va sans dire que la ligne de départ n’est pas la même pour eux.

Par contre, ils ont tous la fascination et la même facilité à s’adapter à l’environnement informatique. Que ce soit un ordinateur, un téléphone cellulaire ou une tablette, tous performent devant ces outils de leur époque. L’apprentissage par ordinateur est amusant, ce qui est un aspect majeur, très puissant dans la motivation et la poursuite de leurs apprentissages.

Certains enfants prennent un certain temps à s’acclimater à la lecture et à l’écriture ainsi qu’aux bases du calcul, mais parce qu’à Kamalpha l’élève chemine à son propre rythme, tous construisent sur le plaisir d’apprendre en premier lieu. C’est tout ce qui compte et les résultats sont là pour nous certifier que la démarche est bonne.

Notre calendrier scolaire comprend toutes les matières conformes au programme d’Éducation du Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation (MENA).

Nous appliquons ce calendrier virtuel depuis le 3 janvier 2017. Il est basé sur 180 jours pour chacune des six années à faire.

Chaque calendrier scolaire a son nombre total de leçons, exercices, révisions et examens à compléter. Pour chaque niveau le total est :

Au CP 1 : 1013
Au CP 2 : 1064
Au CE 1 : 1482
Au CE 2 : 1409
Au CM 1 : 1637
Au CM 2 : 2055

Tous nos contenus sont puisés à partir

  1. Des Fiches des Circonscriptions d'Éducation de Base (CEB),
  2. Des documents ASEI-PDSI produits par le MENA, une approche pédagogique fondée sur l’activité de l’élève
  3. De tous les livres scolaires vendus au Burkina Faso
  4. Des Annales pour les niveaux du CE et du CM
  5. Et que nos examens sont basés sur des copies d’examens qui nous ont été fournies par M. l’inspecteur en Chef M. Koné.

Kamalpha est entièrement en phase avec le MENA.

Nos statistiques

Nos statistiques nous démontrent que 42,5% de nos élèves progressent plus rapidement qu’au classique. Considérant tous les facteurs présentés plus haut, on peut parler de performances scolaires. En résumé, le système Kamalpha donne la possibilité à un élève de faire plus d"une année dans une et réussir son primaire en moins de temps qu’au régulier.

On peut prétendre qu'un élève aura la possibilité de faire son primaire en moins de temps et que l’élément majeur est qu’aucun élève n’est abandonné par le système, et ce, même s’il prend plus de six années pour le compléter.

Kamalpha doit aussi vivre avec la dure réalité que les filles les plus âgées sont souvent retirées de l’école pour répondre aux besoins des villages et ce, même si elles réussissent très bien dans leurs résultats scolaires.

À Kamalpha la réussite scolaire d’un élève relève entièrement d’une attitude positive envers l’école, des liens harmonieux avec le personnel et chacun de ses camarades ainsi que d’un sentiment de réussite personnelle face aux apprentissages à faire selon ses capacités et à son propre rythme.

L’élève s’engage totalement dans les exercices et activités prévues au programme en participant activement aux tâches quotidiennes ce qui lui apporte une progression tangible de ses résultats scolaires.